Dimanche 21 Décembre

Publié le par Laura

Aujourd'hui jour important, visite du maçon de la famille, Hervé. Ses conseils vont nous être précieux.
Alors ma Maman et mon Papa ont plein de questions... Moi aussi d'ailleurs ! il nous faut des réponses.
  • Que faire de cette terrasse qui fait le ventre ?
  • Escalier pour accéder au sous sol
  • Ouverture entre le salon et la cuisine
  • Casser le pilier de la baie vitrée (pour Papa ça a l'air facile, nous y reviendrons plus loin...)

Bon nous aurons les réponses après le resto, les "vieux" vont se faire un resto pendant que les "jeunes" bossent... il faut enlever les cadres de porte et surtout ne pas les jeter ! dixit Papi ! Ah ce Papi il ne veut jamais rien jeter
Et moi c'est mon premier pique nique dans notre nouvelle maison.

ça y est Hervé revient avec les réponses, un bon repas ça aide à réfléchir.

  • Pour la terrasse y a pas le feu au lac, elle a tenu elle tiendra un peu plus... Mais supprimer le toit et conserver les arches devraient permettre d'apporter un peu plus de luminosité dans la cuisine.
  • Pour l'escalier menant au sous sol, pas de problème, il fait ça tous les jours il se propose même de nous donner un coup de main avec son fils, Jérôme, qui a pris la relève. Nous ferions cet escalier dans la pièce pas très ajouré jouxtant le salon.
  • Pour l'ouverture entre le salon et la cuisine, pas de problème, un petit pré linteau et ça devrait le faire... Papa aimerait garder que la cheminée mais là ça sera pas possible.
  • Bé finalement ce pilier qui ne posait pas problème à Papa, en pose un peu plus à Hervé... Comment a été fait ce linteau... allez cassons pour voir comment ça a été fait ! Bé oui tout le monde ne travaille pas aussi bien que Ringuelet Frères.  Bon techniquement on ne peut pas le casser comme ça... il faudrait refaire un linteau ! autre solution envisageable, le remplacer par un cylindre en fer, ça soutiendra l'édifice fera design et permettra de faire une grande bie vitrée.

Cette visite a été très fructueuse, mais une contre visite sera nécessaire

Commenter cet article